Le réseau

Qui sommes-nous ?

Un peu d’histoire…

C’est en mars 2009 que quelques volontaires se sont retrouvés pour la première fois autour du projet de réunir les AMAP de Lorraine. Une première rencontre a eu lieu à Sion en novembre 2009 à laquelle ont participé une cinquantaine de personnes et où 14 AMAP étaient représentées. Le nombre croissant d’AMAP a fait réapparaître l’intérêt de leur mise en lien, en apportant aussi de nouvelles forces vives. En 2011, la Lorraine compte 35 AMAP, la première ayant été créée en 2004. L’occasion de fêter les 10 ans des AMAP en France a été saisie pour réfléchir à nouveau à un réseau lorrain des AMAP et celui-ci a vu le jour en avril 2011.

Quels objectifs pour le Réseau ?

Réunissant paysans et consommateurs en AMAP, LORAMAP se fixe comme objectifs de soutenir une agriculture paysanne de proximité, respectueuse de l’environnement, des territoires et des hommes ; de mettre en réseau les AMAP de Lorraine, de favoriser leur création et leur développement ; d’accompagner le respect de l’éthique des AMAP en conformité avec la Charte des AMAP ; de représenter et promouvoir le mouvement des AMAP dans le débat public.

Quel intérêt ?

La mise en lien de toutes nos initiatives peut d’abord nous permettre de mutualiser. Les difficultés rencontrées par les uns ont parfois été vécues et résolues par d’autres. Les outils, les pratiques peuvent être partagés et servir aussi aux AMAP nouvellement créées, aux producteurs qui souhaitent aller vers une distribution en AMAP.

C’est aussi grâce à un réseau vivant que l’on peut favoriser la réflexion, porter des actions communes, représenter les AMAP lors de sollicitations extérieures, coopérer avec d’autres acteurs de l’économie sociale et solidaire, de l’agriculture biologique et de l’agriculture paysanne.

C’est en construisant ensemble des AMAP solides et liées que nous pourrons assurer la pérennité des fermes en Lorraine et l’accès du plus grand nombre à une alimentation locale de qualité.

L’adhésion

L’adhésion est valable pour l’année civile. La cotisation pour chaque AMAP est fonction de son nombre Le coût de la cotisation ne doit pas être un frein : un tarif « prix libre » peut être accordé aux AMAP nouvellement créées, en cours de création, ou qui n’auraient pas les moyens de s’acquitter de la cotisation.

Répondre à Manou Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *