CYCLE DE WEB RENCONTRES Accessibilité alimentaire et AMAP

Ouvert à toutes et tous, ces rendez-vous mensuels à distance (tous les premiers mercredis du mois de novembre 2020 à juillet 2021) auront pour objectifs de :
-  Partager des analyses autour des inégalités alimentaires et construire une culture commune autour de l’accessibilité alimentaire ;
-  Se nourrir des travaux de chercheurs et s’inspirer d’initiatives de partenaires ;
-  Partager des savoirs et savoir-faire en AMAP pour renforcer nos capacités d’actions collectives.

À CHAQUE RENDEZ-VOUS : une rencontre avec un chercheur, un porteur d’initiative partenaire et du temps pour échanger entre AMAP et réseaux d’AMAP !

PROGRAMME 2020-21 Téléchargez le programme en cliquant sur l’image ou par là

COMPRENDRE LES ENJEUX DE L’ACCESSIBILITÉ ALIMENTAIRE

Affiche et programme détaillé des 3 Premiers Rendez-vous Web

4 11 2020 /18h30 / Se nourrir quand on est pauvre ?

Mieux comprendre ce que vivent les personnes dites ‘en précarité alimentaire’. Comment se nourrissent-elles ? Qu’est-ce qu’elles en disent ? Sortons des idées reçues et des solutions ‘toutes faites’.
Intervenantes :
Huguette BOISSONNAT-PELSY, Docteur du département santé d’ATD Quart Monde. Présentation des rapports « Se nourrir quand on est pauvre » et « 57 euros par mois ».
Sophie HEGE, chargée de projets alimentaires dignes et durables au Pays Terres de Lorraine. Présentation de l’expérimentation « La Dignité Dans Les Assiettes
« 

2 12 2020 / 18h30 / Faisons le point sur les grandes notions

Démocratie ou souveraineté alimentaire ? Justice alimentaire ? Droit à l’alimentation ? Clarifions un ensemble de notions, concepts et enjeux pour renouveler notre regard sur nos propres initiatives.
Intervention de Dominique Paturel, docteur en sciences de gestion et chercheuse à l’INRA.

6 01 2021 / 18h30 / Sortir des logiques du don ?

Comment les personnes qui donnent et reçoivent, vivent le don alimentaire ? Comment penser la solidarité alimentaire au-delà du don ? Découvrons des expérimentations inspirantes.
Intervention de Bénédicte Bonzi, docteur en anthropologie et autrice de la thèse : ‘Faim de Droits : le don à l’épreuve des violences alimentaires’.

JOURNEE D’ÉCHANGE INTERREGIONALE EN AMAP

Samedi 6 février 2021 / État des lieux des initiatives en faveur de l’accessibilité en AMAP en France
Partage des premiers enseignements d’une capitalisation d’expériences d’accessibilité en AMAP, analyses collectives et approfondissement des pistes d’action à renforcer. Vers la création d’un guide commun ?

RENFORCER NOS ACTIONS COLLECTIVES

3 03 2021 / Les paysan.nes dans l’accessibilité alimentaire : comment agir ?
Quels rôles des paysan.nes en circuit-court dans la lutte contre les inégalités alimentaires ? Quels freins et leviers ? Croisons témoignages et réflexions avec les paysan.nes en AMAP.

7 04 2021 / Quelle participation des personnes dans les initiatives ?
Comment associer à la décision les premiers concernés par la précarité alimentaire pour déployer nos initiatives d’accessibilité ?

5 05 2021 / Comment agir collectivement dans un territoire ?
A quelle échelle d’action agir ? Quels sont les acteurs dans les territoires qui interviennent dans le domaine ? Comment agir avec les collectivités ?

2 06 2021 / Coopération entre associations : quelles alliances vertueuses ?
A partir de témoignages d’associations et réseaux, approfondissons les clés pour créer des synergies entre les AMAP et les acteurs de la solidarité alimentaire.

7 07 2021 / Parlons chiffres : qui finance la solidarité alimentaire ?
Quels sont les enjeux financiers sous-jacents de la solidarité alimentaire ? Quelles pistes de financements éthiques pour nos initiatives en AMAP ?

La liste de tous les intervenants sera communiquée prochainement.

INFORMATIONS PRATIQUES / INSCRIPTION

Gratuit et ouvert à toutes et tous sur inscription
Formulaire d’inscription pour recevoir plus d’info sur le cycle, le chantier et les liens de connexion > par là

contact@miramap.org
04 81 91 60 51 / 06 18 99 77 80

POURSUIVRE LES LIVRAISONS PENDANT CE CONFINEMENT

Ce deuxième confinement, bien qu’il se veuille allégé, semble plus contraignant que le premier pour nos distributions. Les AMAP sont mises en difficulté car, contrairement au premier confinement où le temps se prêtait aux livraisons en extérieur, les conditions automnales les obligent à rechercher un lieu abrité et éclairé que le décret sur les ERP (Etablissement Recevant du Public) ne permet plus.

Cependant, le discours et l’interprétation des uns et des autres (préfets, mairies) diffèrent d’un département à l’autre, d’une ville à l’autre, voire d’un centre social ou d’une MJC à l’autre ! Il devient donc difficile de s’y retrouver et le système D prime à nouveau…

Le MIRAMAP (mouvement interrégional des AMAP) nous donne quelques pistes :

point de situation au 6.11.2020 dans la rubrique Covid 19 & AMAP ou ci-dessous
Voici un état de situation après une semaine de re-confinement.
1/ Les livraisons d’AMAP autorisées
2/ Adaptation de l’organisation des livraisons et mesures sanitaires
3/ Fermetures d’Etablissement Recevant du Public (ERP), livraisons d’AMAP contrariées et autres galères ! Actions engagées en cours et à déployer
4/ Poursuivre le partage d’expériences et de problématiques et agir en réseaux

1/ Livraisons en AMAP autorisées

Suite à l’annonce du re-confinement et au Décret n° 2020-1310 du 29 octobre 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire, et suite aux nombreuses réponses de préfectures dans les territoires que nous ont transmis les réseaux d’AMAP, les livraisons en AMAP sont bien autorisées  ; les AMAP étant assimilées à de ’la vente par automates et autres commerces de détail hors magasin, éventaires ou marchés n. c.’.

Si cette catégorisation ne nous satisfait pas car l’AMAP n’est pas un marché (rappelons-nous de l’impact passé avec les mesures restrictives sur les marchés de plein vent en mars dernier), elle permet les livraisons de plus de 2000 AMAP en France, activité essentielle pour l’approvisionnement des amapiens et maintenir les solidarités avec les paysans.

Échangez de la situation avec votre réseau d’AMAP local et retrouvez les démarches en cours publiées sur les sites de certains réseaux : page du Réseau AMAP IDF, page du Réseau Aura, page du réseau Ladpd’autres pages à venir.

2/ Adaptation de l’organisation des livraisons et mesures sanitaires

la plupart des livraisons ont été maintenues, non sans difficultés parfois (voir point 3) et partout en France les équipes, bénévoles et paysans des AMAP et des réseaux, ont réagi très rapidement et ont encore su s’adapter à la situation en remettant en place des mesures sanitaires plus strictes, en réadaptant l’organisation et les horaires des livraisons …

MESURES SANITAIRES / Nous vous rappelons :

DÉPLACEMENTS / Lorsque vous vous rendez sur le lieu de livraison de l’AMAP, pensez à vos attestations : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus/ressources-a-partager

  • case 2 : pour les amapien•nes « déplacements pour effectuer des achats de fournitures nécessaires à l’activité professionnelle, des achats de première nécessité, des retraits de commandes et des livraisons à domicile ». Cette autorisation n’est pas soumise à une limitation dans le temps, vous pouvez cocher cette case et participer à la distrib’ sans problème par exemple.
  • case 1 : pour les paysan•nes « déplacements entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnelle » Sur la foire aux questions / Covid du site de l’APCA, bien que pas complètement mis à jour, est conseillé que les paysans soient  » toujours munis d’un extrait de Kbis, inscription au registre agricole ou de tout autre document justifiant qu’ils sont agriculteurs au cours de leurs déplacements » ; avoir les contrats avec vous pouvant aller dans ce sens.

A l’heure où les inégalités alimentaires se creusent, certaines AMAP et réseaux d’AMAP engagent des travaux en faveur de l’accès à une alimentation de qualité pour tous. Retrouvez toutes les infos sur le chantier ’Accessibilité alimentaire & AMAP’ et le cycle de web-rencontre sur : http://miramap.org/Lancement-du-cycle-de-web-rencontres-conferences-2020-2021-Accessibilite.html

3 / Fermetures d’Etablissement Recevant du Public (ERP), livraisons d’AMAP contrariées et autres galères !

Depuis le début de la semaine, nous recensons un certain nombre de problématiques d’AMAP pour maintenir leurs livraisons suite à la fermeture de certains ERP aux AMAP :

  • L’usage des ERP pour les livraisons des paysans en AMAP n’étant pas explicitement prévu par l’article 28 du Décret n° 2020-1310 du 29 octobre 2020, certaines AMAP se voient privées de l’accès à leurs lieux de livraison, qui sont souvent dans des locaux municipaux, salles polyvalentes, préau d’école, structures socio-culturelles ou sociales.
  • Les réponses des mairies ou des ERP sont très différentes selon les territoires et les activités de certaines AMAP sont affectées voire interrompues.
  • Ce printemps, plusieurs lieux d’accueil des livraisons avaient aussi été fermés, obligeant les AMAP à trouver d’autres lieux, y compris en extérieur. Toutefois les conditions météo printanières et une luminosité suffisante le permettaient. L’hiver approchant, les livraisons se faisant en majorité le soir, le besoin de lumière et d’un lieu abrité devient nécessaire.

Alors que les livraisons des AMAP ’sous confinement’ mettent déjà à mal les liens humains si précieux qui se tissent dans une AMAP pourtant essentielles pour faire vivre son projet collectif, de telles conditions matérielles dégradées de livraison nécessitent une mobilisation collective :

  • Face à l’impossibilité des préfectures à répondre à ces problématiques ne relevant pas leurs compétences, le MIRAMAP a envoyé mercredi 4 novembre 2020 un courrier à l’attention du Premier Ministre demandant la prise en compte de nos problématiques et le maintien des livraisons alimentaires organisées par les AMAP dans les ERP, en dérogation au décret. >> ici le courrier envoyé. Nous espérons vivement que notre action commune au niveau national permettra d’éviter des traitements d’AMAP inégaux à l’échelle du territoire national.
  • Des réseaux d’AMAP et des AMAP engagent le dialogue avec les communes pour trouver des solutions. Voici pour s’inspirer des exemples de courriers élaborés par :

Jardins de Vi(ll)e à Nancy

Le parc de Montaigu accueillait la manifestation en mode « COVID » les 26 et 27 septembre.

LORAMAP, comme à l’accoutumée, était représentée malgré les conditions sanitaires et météorologiques. Le samedi a été venteux et morose mais le dimanche, avec le retour des éclaircies, nombreux sont ceux qui se sont arrêtés pour demander des informations ou rechercher une AMAP.

A ce propos, depuis plusieurs années de nombreux habitants de Jarville, St Nicolas de Port, Laneuveville ou encore Dombasle espèrent voir un jour une AMAP s’installer près de chez eux….

Merci aux bénévoles de l’AMAP du Crapaud Sonneur pour avoir donné de leur temps pour aider.

« AUTONOMES » avec F. Begaudeau

François Begaudeau, invité du Livre sur la Place, sera présent au CAMEO à Nancy à l’issue de la projection de son film « Autonomes » dimanche 20 septembre à 13 h 30 (ouverture des portes à 13 h)

Ici et là, hors des radars de la représentation majoritaire, des gens, parfois seuls, parfois associés, cultivent des modes de vie, de production, de pensée, de croyance, de soin, en rupture au moins relative avec les manières certifiées conformes. Autonomes se tient dans la compagnie de quelques-uns de ceux-là, en Mayenne et alentours.

(Masques et gestes barrière à respecter)

Pour ceux qui ne sont pas sur Nancy, le film est également projeté à Metz

AMAP EN FÊTES

2ème édition d’AMAP en fêtes ! un mois : du 12 septembre au 11 octobre 2020.

En écho de la première édition d’AMAP en fêtes ! en 2019 impulsée par le Réseau AMAP Aura qui avait commencé à essaimer dans d’autres territoires, voici la proposition de 2ème édition du 12 septembre au 11 octobre 2020. Un mois de fêtes des AMAP partout dans les territoires ? Intéressé, motivé ?
Toutes les infos dans cet article.

La proposition d’édition 2020 d’AMAP en fêtes ! en quelques mots

Nous proposons l’organisation d’un événement commun « AMAP en Fêtes » à la rentrée 2020 déclinable dans tous les territoires du 12/09 au 11/10.
Cet événement ouvert à tous permettrait, à travers une ou plusieurs actions, au sein d’une ou de plusieurs AMAP, de combiner convivialité entre adhérents et sensibilisation du grand public au modèle AMAP et au projet de société que l’on porte.
Cette fête pourra s’organiser en partenariat avec des projets déjà en place dans les territoires dont certaines AMAP se sont emparées comme la « Fête des Possibles », la campagne « Manger Bio et Local, c’est l’idéal » ou le Festival « Alimenterre ».

Toutes les AMAP intéressées pour participer sont les bienvenues !

Dans la continuité de l’atelier mené lors de la Rencontre Nationale des AMAP de février 2020 autour de ce projet, une réunion le 4 mai a rassemblé des membres des Réseaux d’AMAP des Hauts-de-France, Ile-de-France, Basse-Normandie et de Lorraine pour définir les grandes lignes d’AMAP en fêtes 2020 ! qu’on souhaite aujourd’hui partager largement dans le Mouvement.

Les objectifs 2020

  • Donner la part belle à la mobilisation citoyenne qui s’est révélée durant le confinement, rencontrer des publics qui ne connaissent pas les AMAP ni les circuits courts, promouvoir notre modèle alimentaire, mettre en avant la solidarité avec le monde paysan et retrouver un esprit convivial et chaleureux : sont les moteurs qui anime la réflexion.
  • Enfin, la proposition d’aller vers de nouveaux publics, en sortant des publics “convaincus”, et de tisser autour des enjeux de l’accessibilité alimentaire est ressortie plus spécifiquement pour cette année.

Avoir en tête qu’une organisation pour respecter les mesures barrières devra sans doute se mettre en place.

  • Dans le contexte de la crise sanitaire, de nouvelles idées devront se mettre en place pour que les évènements se déroulent pour le mieux. En fonction des conditions sanitaires, ces événements pourront s’organiser en groupes plus ou moins grands, et prendre la forme de visites de ferme, de ciné-débat, de dégustations, d’ateliers cuisine…ouverts à tous.
  • De nombreuses idées ont émergé pour les évènements 2020, étant donné le contexte. Il a été proposé notamment de faire d’AMAP en Fêtes ! un moment de célébration des AMAP, mettre en avant leur résilience, rendre hommage à toutes les initiatives prises pendant la crise, le travail des paysans, et travailler le thème de l’entraide. Les idées de se raccrocher à des évènements locaux, des fêtes locales, pour montrer que l’AMAP s’ancre dans le territoire, et celles de toucher de nouveaux publics ont aussi été évoquées.

S’organiser : partager les expériences, les outils, les moyens

  • Pour avancer ensemble (réseaux d’AMAP ou AMAP souhaitant participer au projet), le groupe de travail AMAP en Fêtes ! propose de partager les expériences et les ressources (outils de communication, fiches pour l’organisation d’évènements, outils d’animations…), et de s’entre-aider dans l’organisation.
  • Un groupe de travail interrégional s’est constitué, il se réunit 1 fois par mois et est ouvert à tous.tes. Prochaine réunion du GT : lundi 8 juin à 17h30.

Amapien.nes, paysan.nes en AMAP, AMAP, Réseaux d’AMAP : intéressés pour participer ?

Si vous êtes intéressés pour organiser des évènements et participer à AMAP en Fêtes ! dans votre Réseau et/ou votre AMAP, n’hésitez pas à vous signaler par mail directement à com-anim@amap-aura.org ou à contacter l’équipe du MIRAMAP qui vous mettra en lien avec le GT.

le 28.05.2020. Valérie (Loramap) et Laure (Réseau AMAP Aura)

Pour info : retours sur AMAP en fêtes ! 2019 : http://miramap.org/Retours-sur-la-premiere-edition-d-AMAP-en-fetes-Bilan-et-perspectives-2020.html

Signez l’appel à la résilience alimentaire

La résilience alimentaire de notre territoire

L’alimentation est à la base de la vie et constitue un besoin fondamental, c’est donc sur cet enjeu décisif et sur lequel nous avons une emprise importante que nous nous concentrons. Elle est aussi synonyme d’injustices profondes, révélatrices des dysfonctionnements du système actuel. Une bonne santé passe avant tout par une alimentation de qualité, saine, accessible à toutes et tous, respectueuse de l’environnement, de la biodiversité et produite par des paysannes et des paysans qui doivent bénéficier de tout notre soutien.

Projet des AMAP pour 2020-2025

Retour sur les Rencontres Nationales des AMAP qui ont été l’occasion de dévoiler les grands axes sur lesquels les AMAP doivent réfléchir et s’orienter, surtout en cette période de crise.

L’AMAP n’est pas qu’un panier mais un engagement fort et militant pour promouvoir un modèle agricole et alimentaire résilient. Le soutien aux paysans qui nous entourent prend tout son sens en ces temps où toutes les chaînes d’approvisionnement traditionnelles subissent de plein fouet les effets du confinement à l’échelon de la planète.

La réflexion sur les grands axes du projet est ouverte à tous les amapiennes et tous les amapiens qui le souhaitent à travers différents cercles de travail au sein de chaque axe :

Oui ! On continue de livrer

Après les autorisations des Préfecture de Moselle, Meurthe-et-Moselle , Meuse et Vosges de poursuivre les livraisons en AMAP, une deuxième confirmation apportée par les Chambres d’Agriculture sur leur site à l’attention des producteurs https://chambres-agriculture.fr/exploitation-agricole/gerer-son-entreprise-agricole/coronavirus/ (rubrique Circuits Courts)

Les AMAP sont-elles autorisées à fonctionner ? « Oui, ce sont des points de livraison. Elles peuvent se tenir, au même titre que les points de vente à la ferme ou les drive fermiers en respectant les mesures ‘barrières’. »