POURSUIVRE LES LIVRAISONS PENDANT CE CONFINEMENT

Ce deuxième confinement, bien qu’il se veuille allégé, semble plus contraignant que le premier pour nos distributions. Les AMAP sont mises en difficulté car, contrairement au premier confinement où le temps se prêtait aux livraisons en extérieur, les conditions automnales les obligent à rechercher un lieu abrité et éclairé que le décret sur les ERP (Etablissement Recevant du Public) ne permet plus.

Cependant, le discours et l’interprétation des uns et des autres (préfets, mairies) diffèrent d’un département à l’autre, d’une ville à l’autre, voire d’un centre social ou d’une MJC à l’autre ! Il devient donc difficile de s’y retrouver et le système D prime à nouveau…

Le MIRAMAP (mouvement interrégional des AMAP) nous donne quelques pistes :

point de situation au 6.11.2020 dans la rubrique Covid 19 & AMAP ou ci-dessous
Voici un état de situation après une semaine de re-confinement.
1/ Les livraisons d’AMAP autorisées
2/ Adaptation de l’organisation des livraisons et mesures sanitaires
3/ Fermetures d’Etablissement Recevant du Public (ERP), livraisons d’AMAP contrariées et autres galères ! Actions engagées en cours et à déployer
4/ Poursuivre le partage d’expériences et de problématiques et agir en réseaux

1/ Livraisons en AMAP autorisées

Suite à l’annonce du re-confinement et au Décret n° 2020-1310 du 29 octobre 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire, et suite aux nombreuses réponses de préfectures dans les territoires que nous ont transmis les réseaux d’AMAP, les livraisons en AMAP sont bien autorisées  ; les AMAP étant assimilées à de ’la vente par automates et autres commerces de détail hors magasin, éventaires ou marchés n. c.’.

Si cette catégorisation ne nous satisfait pas car l’AMAP n’est pas un marché (rappelons-nous de l’impact passé avec les mesures restrictives sur les marchés de plein vent en mars dernier), elle permet les livraisons de plus de 2000 AMAP en France, activité essentielle pour l’approvisionnement des amapiens et maintenir les solidarités avec les paysans.

Échangez de la situation avec votre réseau d’AMAP local et retrouvez les démarches en cours publiées sur les sites de certains réseaux : page du Réseau AMAP IDF, page du Réseau Aura, page du réseau Ladpd’autres pages à venir.

2/ Adaptation de l’organisation des livraisons et mesures sanitaires

la plupart des livraisons ont été maintenues, non sans difficultés parfois (voir point 3) et partout en France les équipes, bénévoles et paysans des AMAP et des réseaux, ont réagi très rapidement et ont encore su s’adapter à la situation en remettant en place des mesures sanitaires plus strictes, en réadaptant l’organisation et les horaires des livraisons …

MESURES SANITAIRES / Nous vous rappelons :

DÉPLACEMENTS / Lorsque vous vous rendez sur le lieu de livraison de l’AMAP, pensez à vos attestations : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus/ressources-a-partager

  • case 2 : pour les amapien•nes « déplacements pour effectuer des achats de fournitures nécessaires à l’activité professionnelle, des achats de première nécessité, des retraits de commandes et des livraisons à domicile ». Cette autorisation n’est pas soumise à une limitation dans le temps, vous pouvez cocher cette case et participer à la distrib’ sans problème par exemple.
  • case 1 : pour les paysan•nes « déplacements entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnelle » Sur la foire aux questions / Covid du site de l’APCA, bien que pas complètement mis à jour, est conseillé que les paysans soient  » toujours munis d’un extrait de Kbis, inscription au registre agricole ou de tout autre document justifiant qu’ils sont agriculteurs au cours de leurs déplacements » ; avoir les contrats avec vous pouvant aller dans ce sens.

A l’heure où les inégalités alimentaires se creusent, certaines AMAP et réseaux d’AMAP engagent des travaux en faveur de l’accès à une alimentation de qualité pour tous. Retrouvez toutes les infos sur le chantier ’Accessibilité alimentaire & AMAP’ et le cycle de web-rencontre sur : http://miramap.org/Lancement-du-cycle-de-web-rencontres-conferences-2020-2021-Accessibilite.html

3 / Fermetures d’Etablissement Recevant du Public (ERP), livraisons d’AMAP contrariées et autres galères !

Depuis le début de la semaine, nous recensons un certain nombre de problématiques d’AMAP pour maintenir leurs livraisons suite à la fermeture de certains ERP aux AMAP :

  • L’usage des ERP pour les livraisons des paysans en AMAP n’étant pas explicitement prévu par l’article 28 du Décret n° 2020-1310 du 29 octobre 2020, certaines AMAP se voient privées de l’accès à leurs lieux de livraison, qui sont souvent dans des locaux municipaux, salles polyvalentes, préau d’école, structures socio-culturelles ou sociales.
  • Les réponses des mairies ou des ERP sont très différentes selon les territoires et les activités de certaines AMAP sont affectées voire interrompues.
  • Ce printemps, plusieurs lieux d’accueil des livraisons avaient aussi été fermés, obligeant les AMAP à trouver d’autres lieux, y compris en extérieur. Toutefois les conditions météo printanières et une luminosité suffisante le permettaient. L’hiver approchant, les livraisons se faisant en majorité le soir, le besoin de lumière et d’un lieu abrité devient nécessaire.

Alors que les livraisons des AMAP ’sous confinement’ mettent déjà à mal les liens humains si précieux qui se tissent dans une AMAP pourtant essentielles pour faire vivre son projet collectif, de telles conditions matérielles dégradées de livraison nécessitent une mobilisation collective :

  • Face à l’impossibilité des préfectures à répondre à ces problématiques ne relevant pas leurs compétences, le MIRAMAP a envoyé mercredi 4 novembre 2020 un courrier à l’attention du Premier Ministre demandant la prise en compte de nos problématiques et le maintien des livraisons alimentaires organisées par les AMAP dans les ERP, en dérogation au décret. >> ici le courrier envoyé. Nous espérons vivement que notre action commune au niveau national permettra d’éviter des traitements d’AMAP inégaux à l’échelle du territoire national.
  • Des réseaux d’AMAP et des AMAP engagent le dialogue avec les communes pour trouver des solutions. Voici pour s’inspirer des exemples de courriers élaborés par :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *