Une nouvelle AMAP sur Nancy

Paysans cherchent AMAP – AMAP cherche amapiens

NANCY-OUEST : Une Association pour le Maintien de l’Agriculture Paysanne (AMAP) va se créer. Nous recherchons des AMAPIENS : un noyau de quelques personnes dès maintenant pour créer l’AMAP, puis 60 familles à partir de mai 2016, qui prendraient un panier de légumes chaque semaine, de saison, sans intrants chimiques et issus de variétés paysannes.

L’AMAP : bien plus qu’un mode de commercialisation.

Être AMAPIEN, c’est s’engager avec le producteur dans un partenariat associatif basé sur la compréhension mutuelle, la transparence et la confiance, ainsi que le partage de la production et des aléas qui y sont liés.

Une AMAP qui se créée, c’est répondre politiquement aux enjeux cruciaux de l’agriculture. Le modèle agricole productiviste n’est viable ni économiquement, ni écologiquement et encore moins humainement. Le mouvement des AMAP, lui, a choisi depuis 15 ans la voie d’une agro-écologie paysanne pour réconcilier l’acte de produire et celui de se nourrir.

Une AMAP qui se créée, c’est renforcer l’agriculture paysanne : notre AMAP permettra l’installation d’un nouvel agriculteur en Lorraine, favorisera son autonomie de fonctionnement et sa viabilité économique sur le long terme.

Une AMAP qui se créée, c’est soutenir des pratiques agro-écologiques respectueuses des hommes et de la nature en référence en fondamentaux de l’agriculture biologique : pas de produits issus de la chimie de synthèse, utilisation de semences paysannes, favoriser la biodiversité, le lien au sol…

Une AMAP qui se créée, c’est défendre une alimentation de qualité et accessible à tous.

Une AMAP qui se créée, c’est participer à une démarche d’éducation populaire. Car elle vise à créer les conditions de la participation et de l’appropriation des enjeux agricoles et alimentaires.

Une AMAP qui se créée, c’est s’engager dans une relation solidaire et contractualisée sans intermédiaire.

POUR CREER UNE NOUVELLE AMAP

dans le secteur NANCY-OUEST (Médreville, Sacré Cœur, Ecole Charlemagne…)
REUNION le mardi 3 novembre 2015, à 19h00
Lieu : à préciser, envoyez-nous un mail pour être tenu au courant
Pour infos ou remarques : amap.nancy.ouest@gmail.com
Téléphone : 09 81 96 41 35 (demander Yoan)

Les paysans : Guillaume BOITEL et Gwenaël OGIER

Installé depuis 2010 en maraîchage bio à Mécrin à proximité de Commercy (55), Guillaume a choisi de créer sa ferme, « le jardin aux pensées sauvages », intégralement autour d’un partenariat en AMAP.
Gwen réalise un stage chez Guillaume en 2012 au cours de sa formation en maraîchage bio.
Il souhaite lui aussi s’installer.
Au-delà de leur intérêt commun sur le maraîchage, de riches discussions font naître une amitié et ils projettent de s’associer début 2016. La ferme prendra une dimension plus collective, la surface cultivée s’agrandira et il devient nécessaire d’augmenter la commercialisation en créant une nouvelle AMAP.

tract de présentation

L’AMAP, c’est bien plus qu’un panier

logo miramap agir Loramap relaie le courrier réponse du Miramap au journal Le Point concernant un article comparant les Amap à La ruche qui dit oui.

…….Nous avons lu avec attention votre article du 22 novembre 2014 dans lequel vous faites état d’une situation conflictuelle entre les AMAP et l’entreprise La Ruche Qui Dit Oui (LRQDO). Dans votre tentative de comparer le mouvement associatif des AMAP avec l’entreprise LRQDO, vous omettez d’informer vos lecteurs …..

 

Webdoc « Les paysans ont de l’avenir » : La Picardie, ça n’est pas que les 1000 vaches, l’agriculture non plus !

Sous le feu des projecteurs avec l’implantation de l’usine des 1000 vaches, l’agriculture picarde jouit désormais d’une bien triste réputation. Ses promoteurs veulent nous faire croire que ces fermes géantes sont l’avenir d’une agriculture
« moderne et compétitive ». Pourtant, nous, acteurs de terrain, savons bien que, en Picardie comme ailleurs, il existe une agriculture qui répond aux attentes des citoyens et  fait vivre des paysans fiers de leur métier.
Cliquez sur l’image pour suivre le lien.

les paysans ont de l'avenir

Conférence : Bio et local, quelle complémentarité ?

L’Amap de Gugney a le plaisir de vous inviter à la conférence-débat sur le thème

Bio et local, quelle complémentarité ? affiche conférence
Jeudi 24 avril 2014 à 20h00
à la grange de la ferme Vautrin
à VAUDEMONT / 54330
sur la colline de Sion

Entrée libre et gratuite – pot de l’amitié

Animée par Fabienne BARATAUD, ingénieur de recherche et André BLOUET, enseignant-chercheur,
cette conférence sera l’occasion de débattre des perspectives de développement d’une agriculture « bio et locale » dans le Saintois,
notamment à travers le système des associations pour le maintien d’une agriculture paysanne (Amap).
Avec le témoignage de Frédéric BOYETTE, maraîcher bio à Gugney et Sylvain COANET, éleveur bio à Girancourt.

Parce qu’une autre agriculture est possible…amapdegugney

Contact : info@amapdegugney.fr
Contact presse : eric.mutschler@oikos.fr

Pour l’Amap de Gugney
Eric Mutschler
président